Catalogue de la médiathèque de l'Institut français du Proche-Orient

Vue normale Vue MARC vue ISBD

La noblesse d'État : grandes écoles et esprit de corps / Pierre Bourdieu [Texte imprimé]

Auteur principal: Bourdieu, Pierre, 1930-2002Langue: français ; de la table des matières, français.Pays: France (FR).Publication : [Paris] : Les Éd. de Minuit, impr. 1989, cop. 1989Description : 1 vol. (568 p.) ; 22 cmCollection : Le @Sens communISBN: 2-7073-1278-9 ; 978-2-7073-1278-5.Collection : Dewey: 305.52, 22, freRésumé: Pour parler aujourd'hui non des puissants, comme certaine histoire, ou du pouvoir, comme certaine philosophique, mais des jeux sociaux, les champs où se produisent les différents enjeux de pouvoir et les différents atouts, les capitaux, nécessaires pour y triompher, il faut mobiliser toutes les ressources de la statistique, de la théorie anthropologique et de l'histoire sociale. Comment s'est constituée la configuration singulière de pouvoirs, intellectuels, politiques, bureaucratiques, économiques qui domine les sociétés contemporaines ? Comment ces pouvoirs, notamment ceux qui s'autorisent de l'autorité conférée par l'Ecole, obtiennent-ils notre reconnaissance ? Qu'est-ce que la compétence dont se réclament les technocraties ? Le travail de consécration qu'accomplit l'institution scolaire, notamment à travers les grandes écoles, s'observe dans l'histoire, à des variantes près, toutes les fois qu'il s'agit de produire une noblesse ; et les groupes socialement reconnus, en particulier les grands corps, qui en sont le produit, fonctionnent selon une logique tout à fait semblable à celle des divisions d'Ancien Régime, nobles et roturiers, grande et petite noblesse. La noblesse d'Etat, qui dispose d'une panoplie sans précédent de pouvoirs, économies, bureaucratiques et même intellectuels, et de titres propres à justifier son privilège, titres d'écoles, titres de propriété et titres de noblesse, est l'héritière structurale - et parfois généalogique - de la noblesse de robe qui, pour se construire comme telle, contre d'autres espèces de pouvoirs, a dû construire l'Etat moderne et tous les mythes républicains, méritocratie, école libératrice, service public. Grâce à une écriture qui alterne l'humour de la distance ethnographique avec la rigueur du raisonnement statistique ou de la construction théorique, Pierre Bourdieu propose une réalisation accomplie d'une anthropologie total, capable de surmonter l'opposition entre l'évocation et l'explication, la description qui fait voir et le modèle qui fait comprendre. Déchirant l'écran des évidences qui protègent le monde familier contre la connaissance, il dévoile les secrets de la magie sociale qui se cache dans les opérations les plus ordinaires de l'existence quotidienne, comme l'octroi d'un titre scolaire ou d'un certificat médical, la nomination d'un fonctionnaire ou l'institution d'une grille des salaires.Bibliographie: Notes bibliogr. Index.Sujet - Nom commun: Classes dirigeantes -- Éducation France | Anthropologie politique France | Élite (sciences sociales) France | Grandes écoles France | Pouvoir (sciences sociales) | Technocratie | Government executives -- France | Education, Higher -- France | Elite (Social sciences) -- France Sujet - Nom géographique: France -- Officials and employees
Site actuel Collection Cote Statut Notes Date de retour prévue Code à barres
Bibliothèque Amman
Libre accès
Amm-8°-1668 Disponible 2001886
Bibliothèque Beyrouth
Magasin
Don CL8-745 Disponible CELF 1027316
Bibliothèque Damas
Magasin
Don 8°-80158 Disponible 0000860
Bibliothèque Erbil
Libre accès
Don Erb 8°-0556 Disponible CODE665

Autres tirages : 2002, 2006, 2012

Notes bibliogr. Index

Pour parler aujourd'hui non des puissants, comme certaine histoire, ou du pouvoir, comme certaine philosophique, mais des jeux sociaux, les champs où se produisent les différents enjeux de pouvoir et les différents atouts, les capitaux, nécessaires pour y triompher, il faut mobiliser toutes les ressources de la statistique, de la théorie anthropologique et de l'histoire sociale. Comment s'est constituée la configuration singulière de pouvoirs, intellectuels, politiques, bureaucratiques, économiques qui domine les sociétés contemporaines ? Comment ces pouvoirs, notamment ceux qui s'autorisent de l'autorité conférée par l'Ecole, obtiennent-ils notre reconnaissance ? Qu'est-ce que la compétence dont se réclament les technocraties ? Le travail de consécration qu'accomplit l'institution scolaire, notamment à travers les grandes écoles, s'observe dans l'histoire, à des variantes près, toutes les fois qu'il s'agit de produire une noblesse ; et les groupes socialement reconnus, en particulier les grands corps, qui en sont le produit, fonctionnent selon une logique tout à fait semblable à celle des divisions d'Ancien Régime, nobles et roturiers, grande et petite noblesse. La noblesse d'Etat, qui dispose d'une panoplie sans précédent de pouvoirs, économies, bureaucratiques et même intellectuels, et de titres propres à justifier son privilège, titres d'écoles, titres de propriété et titres de noblesse, est l'héritière structurale - et parfois généalogique - de la noblesse de robe qui, pour se construire comme telle, contre d'autres espèces de pouvoirs, a dû construire l'Etat moderne et tous les mythes républicains, méritocratie, école libératrice, service public. Grâce à une écriture qui alterne l'humour de la distance ethnographique avec la rigueur du raisonnement statistique ou de la construction théorique, Pierre Bourdieu propose une réalisation accomplie d'une anthropologie total, capable de surmonter l'opposition entre l'évocation et l'explication, la description qui fait voir et le modèle qui fait comprendre. Déchirant l'écran des évidences qui protègent le monde familier contre la connaissance, il dévoile les secrets de la magie sociale qui se cache dans les opérations les plus ordinaires de l'existence quotidienne, comme l'octroi d'un titre scolaire ou d'un certificat médical, la nomination d'un fonctionnaire ou l'institution d'une grille des salaires